Perspectives de l’education populaire




НазваниеPerspectives de l’education populaire
страница1/21
Дата конвертации13.02.2013
Размер1.03 Mb.
ТипДокументы
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

PERSPECTIVES


DE

L’EDUCATION

POPULAIRE




L’Educateur


Novembre 1978


Sommair

e

Première partie :

ANALYSE DU SYSTÈME ÉDUCATIF ACTUEL


I.  Education et société 1

Il.  Les échecs scolaires 3

III.  Le mythe de l'égalité des chances et l'illusion 9

du soutien


Deuxième partie :


LES ORIENTATIONS FONDAMENTALES

DE NOS PRATIQUES ÉDUCATIVES


1. Les droits et les besoins des enfants et des adolescents 13

2. Une éducation par la réussite 15

3. Une éducation du travail 16

4. Le respect de l'identité personnelle et de la diversité 18

5. Le besoin de s'exprimer librement et de communiquer 19

6. La responsabilité coopérative 21

7. Un autre mode d'appropriation des savoirs 24

8. L'analyse critique du réel 26

9. Une autre conception des programmes et des contrôles 27

10. D'autres techniques et d'autres outils pédagogiques 29


Troisième partie :


QUELQUES ASPECTS DES PRATIQUES ÉDUCATIVES

DE LA PÉDAGOGIE FREINET


Apprentissage de la lecture 33

Observation de la langue des enfants 36

Orthographe 37

Correspondance interscolaire 38

Musique 39

Création manuelle et technique 39

Mathématique 40

Techniques audiovisuelles 41

Architecture scolaire 44

Pratiques d'équipes pédagogiques 45


Quatrième partie :

NOTRE STRATÉGIE ET NOS REVENDICATIONS


I.   Eléments d'une stratégie 49

Il.  Revendications de l'I.C.E.M. pour une éducation

Populaire 61

Au delà des revendications, mener une action quotidienne

à la mesure de nos exigences 68


VOUS AVEZ LA PAROLE 7

1

En couverture : photo Pierre Allard   I.P.N.

Avant propos



Ce numéro spécial de l'Educateur fait le point actuel de nos recherches sur l'éducation populaire.


Lorsqu'au congrès de Bordeaux en 1975 fut mis en chantier ce travail, nous nous donnions pour but :

  d'actualiser les perspectives idéologiques et théoriques de la pédagogie Freinet et du mouvement de l'Ecole Moderne,

  de les préciser en fonction d'une société de type socialiste, impliquant une conception autogestionnaire de l'école remettant en cause les valeurs du système actuel, notamment la division du travail intellectuel et manuel, les notions de handicaps socio­culturels et de pouvoir hiérarchique,

  de relancer et de promouvoir travaux et réflexions sur la base de nos pratiques éducatives,

  de confronter nos analyses avec celles des parents et travailleurs organisés, des syndicats, associations et partis,

  de dégager des orientations stratégiques et de choisir les terrains de lutte prioritaires,

  de rechercher toutes les convergences avec ceux qui dans tous les domaines, éducatif ou autres, mènent des actions de rupture avec le système actuel.


Le document qui suit se veut un outil de travail militant à trois niveaux :

  approfondir le débat au sein du mouvement

  permettre la confrontation avec des militants d'horizons divers

  préparer, grâce aux enrichissements apportés lors de ces confrontations, la rédaction d'un livre sur ce sujet qui sera une nouvelle étape de notre réflexion.

Cette publication dans l'Educateur n'est donc pas un point final mais une étape de notre recherche. La rédaction actuelle vise d'abord un public militant qui est confronté quotidiennement avec des situations socio politiques du même ordre. Ce n'est que par la convergence de ces analyses et de ces actions militantes, qu'on peut espérer une sensibilisation et une mobilisation de l'opinion publique tout entière. Il s'agit donc d'un outil pour une politique d'ouverture.

Dans l'état actuel de nos travaux, nous proposons aussi ce document comme outil de réflexion interne de confrontation de nos actions quotidiennes et dont le prolongement doit consister dès maintenant en synthèses théoriques et pratiques. Concrètement cela se traduira par la publication d'ouvrages dans une collection d'ouvrages dans une collection « Pour l'éducation populaire ».


Le chantier P.E.P.


Le groupe de travail qui a mis au point ce document était animé par Jacky Chassanne et Michel Barré et réunissait Marie Noëlle Bonnisseau, Michèle Bouvet, Lucien Buessler, Claudine Capoul, Andrée Clément, Liliane Corre, Jacques Coudray, André Dejaune, Michèle Delcos, Liliane Duquesne, Alain Eyquem, Pierrette Ferrandi, Simone Heurtaux, Robert Lavis, Paul Le Bohec, Pierre Lespine, Alain Mary, Christian Poslaniec et Pierre Yvin. Il a bénéficié des apports collectifs d'une trentaine de groupes départementaux de l'I.C.E.M. comme de la plupart des commissions de travail et d'un grand nombre de contributions individuelles. Qu'ils en soient tous remerciés.


Lorsque C.Freinet, il y a un demi siècle, dressa une critique sévère du système éducatif et jeta les bases d'une autre éducation, il se heurta bien vite aux attaques des forces réactionnaires et à la répression administrative qui le déplaça d'office à Saint Paul de Vence, Mais cela n'arrêta pas son action. Peu à peu se rassemblèrent autour de lui des milliers d'éducateurs (ils ont choisi ce nom car ils refusent d'être de simples distributeurs de savoir) de tous les niveaux de l'enseignement public, de la maternelle à l'université. Ils ont créé l'Institut Coopératif de l'Ecole Moderne qui poursuit la recherche et lutte pour une transformation profonde du système éducatif.


Sans attendre les changements à long terme qu'il sera nécessaire d'entreprendre, ils s'efforcent de changer le style du travail scolaire, d'instaurer d'autres relations que l'autorité et le cours magistral, d'articuler le savoir sur le VÉCU des enfants, de donner aux jeunes le droit de s'exprimer et de prendre des responsabilités. Ils agissent pour que l'école devienne autre chose qu'un lieu de contrainte, d'ennui, d'aliénation. Leur pratique éducative dont cet avant projet se veut l'illustration, est une réalité quotidienne qui permet d'entrevoir ce que pourrait être l'éducation populaire.


L'école, d'ailleurs à elle seule, ne peut offrir les changements que nous souhaitons. Ceux ci concernent tout autant les familles, les organisations populaires, les jeunes, c'est pourquoi nous nous adressons à eux. Témoignage d'un courant significatif de l'éducation moderne, ce texte est soumis à la réflexion de tous ceux qui luttent contre tout système qui exploite et aliène les travailleurs.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

Добавить в свой блог или на сайт

Похожие:

Perspectives de l’education populaire iconEducation Leaders Perspectives: Pros and Cons of Distance Education

Perspectives de l’education populaire iconHas been teaching and writing in the field of computers in education since 1963. He is a professor at the University of Oregon in the College of Education

Perspectives de l’education populaire iconFlorida Department of Education Curriculum Framework Program Title: Medical Education Simulator Technician

Perspectives de l’education populaire iconAnnex a roster of Education Board and Education Council members

Perspectives de l’education populaire iconNancy Law*, Siu Cheung LI, Ripman LI & Patrick Tang, Centre for Information Technology in School and Teacher Education Faculty of Education

Perspectives de l’education populaire iconScience education in primary education programmers

Perspectives de l’education populaire iconPerspectives from the social sciences

Perspectives de l’education populaire iconPsychological Perspectives on Politics

Perspectives de l’education populaire iconPerspectives / Training & Performance

Perspectives de l’education populaire iconNew perspectives on paul and the nt canon


Разместите кнопку на своём сайте:
lib.convdocs.org


База данных защищена авторским правом ©lib.convdocs.org 2012
обратиться к администрации
lib.convdocs.org
Главная страница