Profil général des études birmanes en France




Скачать 52.34 Kb.
НазваниеProfil général des études birmanes en France
Дата конвертации12.05.2013
Размер52.34 Kb.
ТипДокументы



répertoire des études birmanes en France

(Marie-Sybille de Vienne)

marie-sybille.devienne@inalco.fr


Profil général des études birmanes en France


Un inventaire des « études birmanes » en France suppose la conjugaison de deux séries de sources :

1. Les inventaires des thèses de doctorat soutenues et en cours, soit pour les années 1990-2007, les deux répertoires portant sur l’Asie du Sud-Est (1990-2000 et 2000-2007) publiés par l’AFRASE (Association pour la recherche française sur l’Asie du Sud-Est), et pour les années 2008-2010, le fichier général des thèses tenu à l’Université de Paris X Nanterre.

2. Les listes de membres des différents laboratoires de recherche travaillant sur l’Asie du Sud-Est ou sur des thématiques de recherche pouvant la concerner.


- Les doctorants ayants déposé des sujets de thèse dans les années 1990 ou au début des années 2000, dont la thèse n’a toujours pas été soutenue début 2011 et qui n’ont ni publications ni participations à des colloques sont considérés comme ayant abandonné les études birmanes.

- Les étudiants en cours de master n’ayant pas encore soutenu leur mémoire et n’ayant pas manifesté à ce jour l’intention de poursuivre dans les études sur le Myanmar ne sont pas non plus retenus.

- En revanche sont ici mentionnés les chercheurs dont le Myanmar constitue l’un des domaines de recherche – sur la durée.


Sur cette base, l’on recense actuellement 48 chercheurs travaillant sur le dossier birman dans un cadre universitaire et scientifique.





En termes de nombre de chercheurs, les « études birmanes » en France se répartissent de manière à peu près égale (de 10 à 12 chercheurs) entre quatre grandes ‘familles’ de disciplines :

1. l’anthropologie et l’ethnologie ;

2. les arts du langage (langue, littérature et linguistique) ;

3. l’histoire ancienne et moderne (jusqu’à la fin du XIXe siècle) et archéologie ;

4. les études contemporaines (sciences politiques et histoire) ;

le reliquat de cinq chercheurs travaille dans le domaine de la géographie, c’est-à-dire pour trois d’entre eux, sur le trafic de stupéfiants.


Au regard de la sensibilité d’un terrain où tout intérêt pour des problématiques contemporaines autre qu’ethnographiques prend une dimension « politique », les études de politologie, d’économie ou de géographie humaine sont très largement sous-représentées dans la recherche française sur le Myanmar.


* * *


I. ENSEIGNEMENT DE LA LANGUE ET LA LITTÉRATURE BIRMANES


1. Cursus


 Le seul établissement français et l’un des deux établissements européens (avec la SOAS de Londres) où le birman soit enseigné est l’Institut National des langues et civilisations orientales (INALCO al. L’O).


Les diplômes nationaux délivrés par l’INALCO pour les études birmanes sont la licence, le master et le doctorat.


Le master (avec parcours études birmanes) offre le choix entre quatre mentions :

- histoire, sociétés et territoire (spécialité Asie-Pacifique) ;

- littératures et oralités (deux spécialités) ;

- sciences du langage et langues appliquées (4 spécialités : linguistique ; didactique ; traduction ; ingénierie linguistique) ;

- métiers de l’international (2 spécialités : « commerce international » ou « relations internationales »).


S’ajoutent à ces diplômes nationaux les diplômes d’établissement :

- Certificat (48 ECTS et 273 h de cours)

- Diplôme pratique (42 ECTS et 305 h30 de cours)

- Diplôme avancé (30 ECTS et 188 h30 de cours)


Une trentaine d’étudiants, tous niveaux confondus, étudient actuellement le birman à l’INALCO. Des cours de Birman sont également assurés par la formation continue.


2. Enseignants-chercheurs


Les deux enseignants titulaires de la section de birman sont

a. Marie-Hélène Cardinaud, maître de conférences, responsable de la section de birman.

b. San San Hnin Tun, également maître de conférences.


Sabai Shwe Demaria, doctorante à l’INALCO, assure une charge de cours de langue.


II. ÉTUDES BIRMANES


Seuls sont mentionnés ci-dessous les « chercheurs confirmés » (après soutenance de leur thèse et/ou publications diverses).

Cette typologie ne préjuge pas de la qualité des autres chercheurs, notamment des doctorants, en attente de soutenance.

Les dates de naissance mentionnées le cas échéant le sont à titre indicatif.

Outre les thématiques de recherche sont également mentionnés quelques-unes des principales publications des chercheurs portant sur le seul Myanmar et sans préjuger de la qualité de celles qui n’ont pu être mentionnées.


A. ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, HISTOIRE ANCIENNE & MODERNE, HISTOIRE DE L’ART, LITTÉRATURE ET LINGUISTIQUE


1. Anthropologie et ethnologie


Bénédicte Brac de La Perriere,

Née en 1958, chargée de recherche au CNRS, Centre Asie du Sud-Est (CASE). Doctorat de sociologie ; habilitation à diriger des recherches en ethnologie (HDR, 2009).

Travaille sur les cultes de possession, notamment ceux des 37 naq.

Ouvrages majeurs

Les rituels de possession en Birmanie. Du culte d’État aux cérémonies privées, Paris, Éditions Recherche sur les Civilisations, 1989, 227 p.

Sur les rives de l’Irrawaddy. Un Essai d’interprétation de la possession d’esprit dans la religion birmane, thèse d’habilitation à diriger des recherches (HDR) soutenue à l’EHESS, juin 2009.


Maxime Boutry

EHESS, docteur en ethnologie, Le Tenasserim, à la croisée des mondes - dynamique d'appropriation d'un territoire (l'archipel Mergui) et expression identitaire des pêcheurs birmans, 2007. Lauréat d’une bourse Lavoisier, affilié à l’IRASEC, Bangkok.

Ouvrage majeur

La monnaie des frontières, Migrations birmanes dans le sud de la Thaïlande, structure des réseaux et internationalisation des frontières, avec Jacques Ivanoff, Bangkok, IRASEC, 2010, 159 p.


Yves Goudineau

Né en 1953, ENS StCloud, Docteur en ethnologie, Paris X-Nanterre, 1982, Directeur d’études l’EFEO, chaire « Ethnologie comparative de l’Asie du Sud-Est ».

Spécialisé sur le Laos, il intervient de manière latérale sur les études birmanes au titre de directeur de thèse.


Emmanuel Guillon

Né en 1943, agrégé de philosophie. Spécialisé dans les études mônes.

Ouvrages majeurs

Dictionnaire de base français-birman, Rangoon, Dawn Literature Publishing House, 1972 (avec C. Delachet et al.).

Birmanie, Paris, Seuil (coll. Petite Planète), 1975 et 1984 (avec C. Delachet).

The Mons, a Civilization of Southeast Asia, Bangkok, The Siam Society, 1999, 349 p.


Jacques Ivanoff

Né en 1957, Chargé de Recherche au CNRS, actuellement affilié à l’IRASEC, Bangkok, spécialiste des Moken, nomades marins de l'archipel des Mergui (Thaïlande-Birmanie), et plus largement aux migrations et implantations austronésiennes en Asie du Sud-Est continentale.

En 1997, il a constitué le Mergui Archipelago Project.

Ouvrages majeurs

Moken, Sea-Gypsies of the Andaman Sea. Post-war Chronicles, Bangkok, White Lotus, 1997 (avec des contributions de F. N. Cholmeley et P. Ivanoff).

Les naufragés de l'histoire : les jalons épiques de l'identité moken, archipel Mergui, Thaïlande-Birmanie, Paris, les Indes savantes, 2004, 593 p.

The Cultural Roots of violence in Malay southern Thailand, Bangkok, White Lotus, 2010, 333 p.


Alexandra de Mersan

Née en 1971, Docteur en ethnologie. Post-doctorat au CNRS, Centre Asie du Sud-Est (CASE). Thèse : Espace rituel et construction de la localité. Contribution à l’étude ethnographique d’une population de la Birmanie contemporaine : les Arakanais », Paris, EHESS, 2005.


Abigaël Pessès

Docteur en ethnologie, Paris X Nanterre, Les Karens, horizons d’une population frontière, 2004. ATER, Université de Provence (2007-2009).


François Robinne

Né en 1957, Chargé de Recherche (CNRS, Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique, Marseille), docteur en ethnologie. Directeurs de l’IRSEA (CNRS, Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique, Aix-Marseille).

Ouvrages majeurs :

Fils et maîtres du Lac. Relations interethniques dans l'État Shan de Birmanie, Paris, CNRS Éditions, 2000, 364 p.

Prêtres et chamanes. Métamorphoses des Kachin de Birmanie, Paris, L’Harmattan, 2007, 314 p.


Yves Rodrigue

Ancien ambassadeur de France en Birmanie (1984-1987), docteur en ethnologie, Paris X-Nanterre, Croyances et rituels birmans. Enquête filmique dans un pays fermé, 1996.

Une douzaine de films documentaires, tournés en Birmanie (Myanmar) depuis 1984, fait l'objet de la thèse.


Guillaume Rozenberg

Né en 1972. Chargé de recherches au CNRS (LISST – Centre d’anthropologie sociale). Thèse : Thamanya : enquête sur la sainteté dans la Birmanie contemporaine (1980 - 2000), Paris, EHESS, 2002.


2. Histoire ancienne et moderne, archéologie et histoire de l’art


Anne-May Chew

Doctorat d’histoire de l’art (Paris III), sujet de thèse Les temples excavés de la colline de Po Win en Birmanie centrale (architecture, sculptures et peintures murales, 1999.

Spécialisée sur les sanctuaires rupestres birmans. Publication récente sur les jardins japonais.


Jacques Leider

Né en 1962, Maître de conférences à l’EFEO (Chiang Mai). Thèse sur Le royaume d'Arakan (Birmanie). Son histoire politique entre le début du XVe siècle et la fin du XVIIe siècle, publication Paris, PEFEO, 2004, 571 p.

Ouvrages majeurs

Le Royaume d’Arakan, Birmanie. Son histoire politique entre le début du XVe et la fin du XVIIe siècle, Paris, EFEO, 2004, 544 p.

« Forging Buddhist Credentials as a Tool of Legitimacy and Ethnic Identity: A Study of Arakan's Subjection in Nineteenth-Century Burma », Journal of the Economic and Social History of the Orient, 51, 2008, pp. 409-459.

King Alaungmintaya's Golden Letter to King George II (7 May 1756) : The story of an exceptional manuscript and the failure of an diplomatic overture, Hannover, Gottfried Wilhelm Leibniz Bibliothek, 2009, 141 p.


Ernelle Berliet

Née en 1975. EFEO, Bangkok. Docteur en archéologie (2004). Sujet de thèse : Géographie historique et urbanisation en Birmanie et ses pays voisins, des origines (IIe av. J.-C.) à la fin du XIIIe siècle », Université Lyon II.

Outre ses études d’archéologie, E. Berliet a obtenu le DU-3 de « Sanskrit et civilisation indienne » de l’Université Lyon III et le DULCO de Birman (2006, INALCO).

Elle travaille actuellement sur le site de Pagan, et, plus largement, sur les sites de Birmanie centrale.


Pierre Pichard

Né en 1936, architecte, membre de l'École française d'Extrême-Orient (1979-2002), maître de recherche à l’EFEO (1992), chargé par l’Unesco de la coordination internationale du programme de protection du patrimoine culturel de Birmanie (1982-1992).

Ouvrages majeurs

The Pentagonal Monuments of Pagan, Bangkok, White Lotus, 1990.

Inventaire des monuments de Pagan, Paris, Unesco-EFEO-Kiscadale, 1 (1992), 2 (1993), 3&4 (1994), 5&6 (1995), 7 (2000).


Catherine Raymond

Née en 1952, DREA de Birman, INALCO, thèse de doctorat à Paris III, Iconographie bouddhique, Associate Professor of Southeast Asian Art History (depuis 2004), Director, Center for Burma Studies, Northern Illinois University.

Ouvrages majeurs

« Néologismes birmans dans le domaine de l'archéologie », Disciplines croisées. Hommage à Bernard Philippe Groslier, Paris, EHESS, 1992, pp. 291-297.

« Étude des relations religieuses entre le Sri Lanka et l'Arakan du XIIe au XVIIIe siècles : documentation historique et évidences archéologiques », Journal Asiatique, 283, n° 2, 1995, pp. 469-501.


François Tainturier

Architecte, doctorant à la SOAS (Londres) ; sujet de thèse : The Burmese art of making cities: Mandalay 1857-1885. Birmanologue et khmérisant, il travaille (entre autres) en Birmanie sur les parabaik (manuscrits) relatifs à l’architecture, et plus largement, sur l’architecture palatine de Mandalay.


3. Langue, littérature et linguistique


Denise Bernot

Née en 1922, Linguistique, Professeur émérite INALCO, où elle a créé la chaire de birman en 1960.

Ouvrages majeurs

Les Khyang des collines de Chittagong (Pakistan oriental). Matériaux pour l'étude linguistique des Chin, Paris, Plon, 1958 (en collaboration avec Lucien Bernot).

Manuel de birman, Paris L'Asiathèque, 1990 (en collaboration avec Marie-Hélène Cardinaud et Marie Yin Yin Myint).

Dictionnaire Français-Birman, Paris, L'Asiathèque, 1997 (en collaboration avec Cristina Cramerotti et Marie Yin Yin Myint).

 

Marie-Hélène Cardinaud

Née en 1950, maître de conférences à l’INALCO, responsable de la section de birman, auteur d’une thèse sur Le conte de pourquoi en Birmanie (INALCO, 1983).

Ouvrages majeurs

Parlons birman, avec Marie Yin Yin Myint, Paris, l’Harmattan, 2000, 169 p.

Contes birmans : pourquoi ce sont les femmes qui donnent naissance aux enfants, Paris, Grancher, 2004, 189 p.

Manuel de birman, volume 1 : Langues du Myanmar avec D. Bernot et Marie Yin Yin Myint, Paris, l’Asiathèque, 2e édition 2010, 228 p. (2CD audio) ; vol. 2 Grammaire du Birman, 2001, 165 p.


William Lang Dessaint

Ethnologue et linguiste, Professeur, spécialiste de l’ethnie tibéto-birmane lisu (lissou) résidant dans les États Shan et Kachin.

Ouvrages majeurs

Au sud des nuages : mythes et contes recueillis oralement chez les montagnards lissou (tibéto-birmans) (avec Avounado Ngwâma), Paris, Gallimard, 1994, 644 p.

Parlons lissou : introduction à une civilisation tibéto-birmane, (avec Avounado Ngwâma), Paris, l’Harmattan, 2006, 556 p.


San San Hnin Tun

Maître de conférences à l’INALCO, ancienne lectrice de birman et de français à l’Université de Cornell, Ph.D, Discourse Marking in Burmese and English: A Corpus-Based Approach, University of Nottingham, 2007.

Ouvrage majeur

With Julian K. Wheatley, “Languages in contact: the case of English & Burmese”, The Journal of Burma Studies (Center for Southeast Asian Studies, Northern Illinois Univ., DeKalb), Vol 4, 1999, pp. 61-100.


Barbara Niederer

Docteur en linguistique, thèse : Les langues hmong-mjen. Problèmes de phonologie historique, Paris III (dir. Claude Hagège), 1995.

Les langues hmong-mjen couvrent le nord-est birman, la Thaïlande, le Laos, le Tonkin et la Chine du Sud.


Louise Pichard-Bertaux

Archiviste-documentaliste, maîtrisant le thaï et le birman, spécialiste de littérature, responsable du fonds de la Maison Asie-Pacifique, Université de Provence.


William Pruitt

Né en 1940, doctorat d’études birmanes, thèse : Étude linguistique de 'nissaya' birmans (traductions commentées de textes bouddhiques), membre de la Pali Text Society

Ouvrage majeur

Avec Roger Bischoff, Catalogue of the Burmese-Pāli and Burmese Manuscripts in the Library of the Wellcome Institute for the History of Medicine, London, the Wellcome Trust, 1998, 187 p.


Alice Vittrant

Maître de conférences, université de Provence ; thèse : La modalité et ses corrélats en birman, dans une perspective comparative, 2004, Université de Provence.


► Marie Yin Yin Myint

Née en 1944, maître de conférence de birman à l’INALCO jusqu’en 2009.

Ouvrages majeurs

Manuels et dictionnaires de birman (voir supra), avec D. Bernot et M.H. Cardinaud.


B. ÉTUDES PORTANT SUR LE MYANMAR CONTEMPORAIN

(liste partielle et sous réserve)


1. Politologie


Claude Delachet-Guillon

Né en 1941,

Ouvrage majeur

Birmanie, Côté Femmes, Genève, Olizane, 2002, 320 p.


Jean-Luc Delle,

Mémoire de l’EPHE, La révolte des Karens. Éléments pour une histoire conflictuelle d’une minorité ethnique de Birmanie, 1994.

Inscrit en doctorat à l’EPHE en 2003 avec pour sujet, Réforme et modernité en péninsule indochinoise : la Birmanie de 1825 à 1875.


Stéphane Dovert

Né en 1967. Doctorat de sciences politiques, habilitation à diriger des recherches (HDR, IEP). Ancien conseiller de coopération et d’action culturelle auprès de l’ambassade de France en Birmanie. Actuellement en poste auprès de l’Ambassade de France en Malaisie. Fondateur de l’IRASEC.


Renaud Egreteau

Né en 1978, DULCO de hindi, doctorat de sciences politiques (IEP), sujet de thèse : L’Inde, la Chine et l’enjeu birman : la rivalité sino-indienne et ses limites depuis 1988, 2006.

Lauréat de la bourse « Science Politique » du Centre de Sciences Humaines de New Delhi, Inde (2002-2004) puis de la Bourse Lavoisier (2004-2005).

Ouvrages majeurs

Wooing the Generals - India's New Burma Policy, New Delhi, Authorspress, 2003, 244 p.

Histoire de la Birmanie contemporaine, le pays des prétoriens, Paris, Fayard, 2010, 345 p.


Frédéric Labarrère

Doctorant, Paris I, Drogues, Mouvements de guérillas, guerres civiles. analyse à travers trois exemples : Afghanistan, Pérou, Birmanie.

F. Labarrère est à ce jour conseiller diplomatique à l’ambassade de Monaco à Paris et à la Fondation Prince Albert de Monaco.


Sylvie Pasquet

Chargé de Recherche au CNRS, Centre d'Études sur la Chine Moderne et Contemporaine. Ouvrages majeurs

L'évolution du système postal. La province chinoise du Yunnan à l'époque Qing, Paris, Collège de France, 1986, 290 p.


Marie-Sybille de Vienne

Née en 1954, professeur des Universités, INALCO, titulaire de la chaire d’économie et de géopolitique de l’Asie du Sud-Est, directrice du Centre de préparation aux échanges internationaux (CPEI).

Ouvrages majeurs

« La Birmanie entre modernité et légitimité, à la recherche d’un nouveau roi Cakravartin », Les structures politiques traditionnelles à l’épreuve de la démocratie en Asie du Sud-Est, Péninsule 48, 2004 (1), p. 138-158.


2. Géographie (dont trafic de drogue)


Michel Bruneau

Né en 1940, Directeur de recherches au CNRS (laboratoire Migrinter-TIDE, Bordeaux)

Ouvrages majeurs

« La Birmanie ou la quadrature ethnique », Hérodote, 49, 1988, pp. 86-113.

« La Birmanie, un pays pauvre qui pourrait être riche », Géographie Universelle Belin-Reclus (R. Brunet, dir.), volume ‘Asie du Sud Est-Océanie’, Livre I : Asie du Sud-Est (M. Bruneau et C. Taillard, dir.), 1995, pp.144-163.


Pierre-Arnaud Chouvy

Docteur en géographie (Paris I, 2001), chargé de recherche au CNRS, laboratoire PRODIG.

Ouvrages majeurs

Les territoires de l’opium, conflits et trafics du Triangle d’or et du Croissant d’or, Genève, Olizane, 2002, 539 p.

Yaa baa, trafic et consommation de méthamphétamine en Asie du Sud-Est continentale, coll. Joël Meissonnier, Paris – Bangkok, l’Harmattan & IRASEC, 2002, 312 p.

Nombreuses publications électroniques sur son site internet.


► Guy Lubeigt

Né en 1946, géographe, chargé de recherches au CNRS, résidant le plus souvent en Thaïlande.

Ouvrages majeurs

Le Palmier à sucre (Borassus flabellifer) en Birmanie centrale, Paris, PUPS, 1979, 197 p.

Pagan, histoires et légendes : contribution à la géographie historique d'une capitale médiévale indochinoise, Paris, Kailash, 1998, 386 p.

La Birmanie : l'âge d'or de Pagan, collab. de Anne-May Chew, Paris, les Belles lettres, 2005, 319 p.

Добавить в свой блог или на сайт

Похожие:

Profil général des études birmanes en France iconLes Pionniers des Etudes de Diffusion

Profil général des études birmanes en France iconProfesseure, Études Nord-Américaines, Directrice de l’ufr des Pays anglophones

Profil général des études birmanes en France iconDes relations entre la france et l’inde

Profil général des études birmanes en France iconUniversité Blaise Pascal, 24 avenue des Landais 63177 Aubière Cedex France

Profil général des études birmanes en France iconGénéralités Art asiatique Art indien : études générales
«La littérature indienne» qui se tiendra le 7 mars à la Bibliothèque nationale de France (Grand auditorium), elle est également disponible...

Profil général des études birmanes en France iconA gabriel Monod en souvenir de son enseignement: Ecole pratique des hautes études (1868-1905), Ecole normale supérieure (1880-1904)

Profil général des études birmanes en France iconVoici arrivée l'échéance du 1er juillet, celle de la Grande Arnaque de la libéralisation des tarifs de l'électricité et du gaz en France
Nous disons non à la fin des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz et nous appelons au boycott de toutes les propositions...

Profil général des études birmanes en France iconAffiliation and address: Clermont Université, laboratoire de recherche sur le langage, Maison des sciences de l’Homme, 4 rue ledru, 63057 Clermont-Ferrand cedex 01, France

Profil général des études birmanes en France iconОсновные характеристики радиаторов «Kermi»
Вашему вниманию вторую расширенную редакцию рекомендаций по применению отвечающих евростандарту стальных панельных радиаторов известной...

Profil général des études birmanes en France icon[The African Union (AU) has commended the agreements reached between Khartoum and Juba after their negotiations in the Ethiopian capital, Addis Ababa.]
D’examiner la situation des défenseurs des droits de l’Homme burundais et de mettre en exergue les différentes formes de pressions,...


Разместите кнопку на своём сайте:
lib.convdocs.org


База данных защищена авторским правом ©lib.convdocs.org 2012
обратиться к администрации
lib.convdocs.org
Главная страница