Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette)




НазваниеExhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette)
страница1/63
Дата конвертации26.10.2012
Размер4.56 Mb.
ТипДокументы
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   63
EXHAUSTIF: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette).


PRESENTATION


Aucun travail exhaustif n'a jamais été publié en bibliographie scorpionique si ce n'est des bibliographies thématiques donc partielles (faunistique, vénimologie, auteurs .........) Le travail présenté ici est le fruit de 6 années de recherches dans l'ensemble de la presse scientifique mondiale et l'édition de vulgarisation.

Pourquoi une première édition? Il est évident que l'exhaustivité relève du domaine de l'impossible dans un tel domaine aussi vaste de par les thèmes traités et donc, c'est un continuel travail de recherches dans l'avenir qui permettra de tendre vers cette exhaustivité inaccessible en rajoutant des références jusqu'à ce jour passées inaperçues. A la date de publication de cet ouvrage, déjà des articles, des livres, des notes diverses paraissent et il sera donc nécessaire d'effectuer une remise à jour permanente qui débouchera sur une seconde édition dans quelques années.

PERIODE ETUDIEE.


Les réferences recouvrent la totalité de l'histoire, de l'Antiquité à cette fin de vingtième siècle. Les difficultés de retrouver certains ouvrages ou références ne nous a pas échappés particulièrement la période de l'antiquité jusqu'à 1850 environ. A ces difficultés sont venus s'ajouter les problèmes de recherche d'ouvrages anciens de certains pays. La Bibliothèque Centrale du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris nous a été d'un grand secours en regard des collections anciennes qu'elle possède.


L'ORIGINE DES REFERENCES:


La grande majorité des sources référentielles a été parcourue de visu gràce aux organismes suivants:

- Bibliothèque centrale du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris (MNHN)

- Bibliothèque du laboratoire des Arthropodes du MNHN

- Bibliothèque du Centre International de Documentation Arachnologique (Paris)

- Collections personnels de l'auteur


Mais également gràce à des collaborations qui nous ont permis de posséder chaque référence par don ou achats:

- Le Centre Arachnodata de Zürich (Suisse) dirigé par Matt Braunwalder

- La Société Australienne d'Arachnologie dont le service bibliographique est dirigé par Jaean Claude Herremans.

- Des arachnologues professionnels ou amateurs qui nous ont fournis références et articles nous manquant; nous tenons à remercier particulièrement les collègues suivants: W.R. Lourenço, F. Kovarik, V. Fet, H. El-Hennawy, M. Goyffon, G. Schmidt, H. Schiejok, A.S. Dippenaar-Schoeman, L. Prendini, S.A. Stockwell, A.V. Peretti, M.R. Warburg, D. Weickmann .........


Nous avons également largement profité du réseau Internet dans lequel a été consulté le serveur Medline en particulier pour tout ce qui concerne le scorpionisme, la vénimologie, les applications pharmacologiques et toute autre application des constituants des venins de scorpions. D'autres organismes ont été également interrogés tels que l'Institut Pasteur et l'Institut de l'Information Scientifique et Technique (INIST-CNRS).


Certains ouvrages ou publications ont été également une source inestimable de références. Nous pouvons citer par exemple:

- Le Bulletin du Centre International de Documentation Arachnologique

- Zoological Records (Biosis et The Zoological Society of London)


Enfin, il faut rendre hommage à Jean-Bernard Lacroix, qui, sous les conseils du Professeur Vachon, avait entamé un travail de bibliographie publié par la revue "Arachnides" de 1989 à 1993.


Un certain nombre des références répertoriées dasn cet ouvrage sont des références dites "de seconde main" avec toute l'incertitude qui pèse sur ce vocable (certaines sont incomplètes car répertoriées comme telles par les auteurs). Nous avons systématiquement étudié la bibliographie afférente à chaque texte ou article et malgré nos recherches, certaines de ces références sont restées en l'état, c'est à dire sans être vérifiées par l'article ou le texte d'origine. Elles sont précédées d'un signe distinctif (*) qui signifie: noms des collaborateurs inconnus, date incertaine ou inconnue, absence de référence de la revue, absence des pages etc...... Nous espérons lever l'ambiguïté relative à ces références dans une prochaine édition;


SUJETS TRAITES:


Nous avons sélectionné l'ensemble des sujets répertoriés par Pierre-Alain Fürst & Gilles Mulhauser (Bull. CIDA, n°8, 1991) que ces auteurs proposaient pour la Bibliographie Mondiale des Arachnides (9° Congrès International d'Arachnologie de Turku en 1989). En voici la liste:


- Anatomie externe

- Anatomie interne

- Bibliographie

- Biochime

- Biologie générale

- Conservation

- Cytologie

- Developpement

- Ecologie

- Ecologie appliquée

- Embryologie

- Ethologie

- Faunistiques

- Génétique

- Histoire

- Histologie

- Immunologie

- Methodologie

- Paléontologie

- Parasitisme

- Phylogénie

- Physiologie

- Popularisation

- Scorpionisme

- Taxonomie

- Ultrastructure

- Zoogéographie


Ont été répertoriés en sus des sujets précédants:

- Applications de la biochimie des toxines (Toxinologie)

- Médecines populaires

- Terrariophilie


Les analyses de livres et les nécrologies (sauf celles comportant une bibliographie) n'ont pas été retenues. La tradition zodiacale n'a pas été également retenue dans cet ouvrage.


DOCUMENTS CONSULTES:


- La presse scientifique quel que soit son degré hiérarchique (plus de 8000 revues compulsées)

- Les ouvrages scientifiques y compris les ouvrages de zoologie générale

- Les compte-rendus de Congrès, Colloques, Réunions qui ont fait l'objet d'un compte-rendu écrit

- Les thèses scientifiques (Médecine, Pharmacie, Vétérinaire, Sciences de la Vie ...)

- Quelques articles de la grande presse publique à partir du moment où les textes concernés ne présentaient pas d'interprétation non scientifique

- Les écrits dits de vulgarisation à destination du grand public, y compris les ouvrages à destination pédagogique et les encyclopédies.


N'ont pas été répertoriés les documents cinématographiques, télévisuels et vidéographiques ainsi que les dictionnaires sauf certains dictionnaires encyclopédiques anciens.


OBSERVATIONS SUR CERTAINS SUJETS ETUDIES:


1. PALEONTOLOGIE.


Un certain nombre de références concernant les Euryptérides ont été pris en compte en raison de leur parenté avec les Scorpions, de nombreux articles sur la paléontologie des Scorpions faisant référence très souvent aux Euryptérides et vice-versa.


2. BIOCHIMIE, PHARMACOLOGIE DES VENINS.


Nous avons longtemps hésité à inclure les références dont le contenu traitait des applications résultants des propriétés des venins de scorpions. Depuis une vingtaine d'années en effet, l'étude de leurs constituants chimiques a permis de développer des applications en pharmacologie humaine, en insecticidologie, en immunologie etc...... Nous avons décidé que les références à ces applications avaient toute leur place dans cette première édition, leur développement pléthorique nous amènera sans doute dans une seconde édition à envisager un tratement spécifique de ces références.


METHODOLOGIE.


1. PRESENTATION.


Les références sont classées par ordre alphabétique d'auteur avec leur(s) prénom(s), puis par ordre alphabétique du ou des coauteurs et enfin par ordre chronologique de parution. La transcription des noms des auteurs est celle des références sans modification. Nous n'avons pas, par exemple, effectué de rectifications pour Martin M.F. et Martin-Eauclaire M.F., ce même auteur éntant respectivement cité sous les deux dénominations en fonction du temps. Les noms d'auteurs d'origine indienne qui sont souvent libellés différemment d'une référence à l'autre sont également maintenus dans leur transcription d'origine de la référence citée.

Les publications sont indiquées sous forme abrégée comme il est de rigueur dans le monde scientifique. Chaque fois que celà a été possible, des abréviations ont été également utilisées pour des organismes, associations, titres de livres, imprimeurs, éditeurs etc.... Ces abréviations sont du même type que celles utilisées pour les publications.

Nous avons tenu à inclure l'ensemble des auteurs de chaque référence par respect pour tous les coauteurs trop souvent "oubliés" dans les bibliographies sous les vocables "coll." et "al.". Malgré celà, certaines références sont encore incomplètes.

Les particules (Al, Da, De, Du, El, Mac, Van, Von .......) ont été maintenues en entête nominative et priment alphabétiquement.

Quelques références sans date (sd) ont été répertoriées. Ce sont des références effectivement non datées par l'auteur. D'autres références de date douteuse, sous presse ou à paraître ont été également répertoriées. La seconde édition de cet ouvrage palliera à ces incertitudes en fonction des parutions effectives.

Nous avons conservé les noms scientifiques cités tels qu'ils sont inscrits dans les titres des références. On trouve, par exemple, Buthus martensi et Buthus martensii, Broteas et Brotheas, Vaejovis et Vejovis. La seule modification effectuée concerne Androctonus austraulis hector que de nombreux auteurs écrivaient (écrivent encore!) Androctonus australis Hector, laissant croire ainsi aux lecteurs que Hector est l'auteur qui a décrit cette espèce.


2. LANGUES.


les références ont été maintenues dans leur langue originelle sauf les suivantes qui ont, dans la mesure du possible, été traduites en anglais ou en français:

- chinois, japonais, coréen, russe, géorgien, serbo-croate, latin, grec, hongrois, suédois, norvégien, azerbaidjanais, tchèque, slovaque, danois, catalan, hébreu, arabe, roumain, arménien .....


Les langues d'origine suivantes ont été la plupart du temps conservées: anglais, français, italien, espagnol, portugais, allemand et néerlandais.


CONCLUSION.


Ce document est un instantané à la date de parution. Il va sans cesse être réactualisé en fonction des nouvelles références collectées et en fonction des corrections de l'édition présente. Nous lançons un appel aux lecteurs afin de nous aider dans cette perspective vers une seconde édition collective plus complète.

Dans le souci de satisfaire les chercheurs dans différents domaines (voi liste thématique), des éditions thématiques verront le jour avec, dans la mesure du possible, des résumés pour chaque référence importante.


Gérard DUPRE

Décembre 1998.


A


-Anonymous, 1875. " Bite of centipedes, tarantulas, scorpions etc....". Boston Med. Surg. J., 100: 336.

-Anonymous, 1895. " Effects of the poison of Scorpions". Insect Life, 7: 260.

-Anonymous, 1909. " Scorpion venom and antivenom". J. Am. Med. Assoc., 53: 1294.

-Anonymous, 1917. " Results of the South Australian Museum expedition to Strzelecki and Cooper Creeks. September and October 1916". p 490. Trans. Roy. Soc. S. Aust., 41: 405-658.

-Anonymous, 1928. " Toxicity of scorpion's poison". J. Am. Med. Assoc., 91: 1733.

-Anonymous, 1931. " Antivenin in the treatment of scorpion bites". Bull. B.A.I., 5 (2): 49-50.

-Anonymous, 1933. " Death from scorpion sting". J. Am. Med. Assoc., 101: 215 et 947.

-Anonymous, 1946. " Preparation of antiscorpion serum". J. Am. Med. Assoc., 130: 1046.

-Anonymous, 1946. " Studies on scorpion venom". J. Am. Med. Assoc., 131: 59.

-Anonymous, 1949. " Venins de scorpions. Part I, Chap.1, sect.P, Envenimements et intoxications". pp 277-304. Notice sur l'Institut Pasteur d'Algérie, tome II, Alger.

-Anonymous, 1957. " Scorpion stings". J. Am. Med. Assoc., 165 (6) : 724.

-Anonymous, 1958. " Bisse und Stiche einiger Gifttiere". Sandoz AG, Basel, 44pp.

-Anonymous, 1963. " A safe method of extracting scorpion venom". World Health Org. Chron., 17 (10): 383-384.

-Anonymous, 1966. " Report of South Australian Museum Board, 1st July 1965 to 30th June 1966". pp 1-19.

-Anonymous, 1968. " Whips or scorpions". Lancet , 1 (554): 1241.

-Anonymous, 1970. " Scorpions". Nature Walkabout, 6: 11-13.

-Anonymous, 1973. " Distinguishing the deadly scorpion's sting". RN, 36 (6): OR14.

-Anonymous, 1974. " Arachnides. Scorpions" pp199-200. Alpha, 30:197-214.

-Anonymous, 1974. " Symposium on reproduction of Arthropods of medical and veterinary importance. Section 11. 14th Int. Congr. of Entomol., Canberra, 1972". J. Med. Ent., 11 (1): 1-45.

-Anonymous, 1975. " Verordnung der Landesregierung vom 22 April 1975 zum Schutz wildwachsender Pflanzen und freilebender, nicht jagdbarer Tiere (Naturschutzverordnung)". Landesgesetzblatt für Tirol, 14: 109-112.

-Anonymous, 1976. " Medicinal plants of Nepal". Majesty's Gov. Nepal, Ministry Forests, Dpt Led. Plants, Thapathali, Kathmandu.

-Anonymous, 1978. " Skorpione". Südafr. Panorama 82: 29-31.

-Anonymous, 1979. " Arachnoidea - spiders and scorpions". Proc. Bristol Nat. Soc., 39: 88.

-Anonymous, 1980. " 1978 bibliographic index: poisons toxins and venoms of natural origin". Toxicon, 18 (2): 137-161.

-Anonymous, 1980. " Scorpions". pp 330-331 & 374-375. In " Le monde étrange et fascinant des animaux", Select. Readers'Digest, 428pp.

-Anonymous,1981. " Progress in the characterization of venoms and standardization of antivenoms: Report of WHO coordination meeting on venoms and antivenoms, Zürich, 24-27 september 1979". World Health Organization Offset Pub., Geneva, 58: 1-44.

-Anonymous, 1982. " Material tipo de la coleccion del Dr Jorge W. Abalos". Neotropica, 27 (79): 81.

-Anonymous, 1982. " La traite des scorpions". Sciences et Avenir, 430: 22.

-Anonymous, 1982. " Manual para Atendimento dos Acidentes Humanos por Animais Peçonhentos". Instituto Butantan, Hospital Vital Brazil, 30pp.

-Anonymous, 1983. " Scorpiones". Zion National Park 7/83, 1p.

-Anonymous, 1985. " Of sting and fang". Science 84, 6 (1): 64-69.

-Anonymous, 1986. " La faune agressive de l'été". CNAMTS, 5pp.

-Anonymous, 1986. " Plus de peur que de mal". In "La vie secrète de la nature en France" Ed. Atlas, Vol 5, n°53: 1059-1060.

-Anonymous, 1986. " Opinion 1394. Centrurus limpidus Karsch, 1879 and Centruroides ornatus Pocock, 1902 (Arachnida, Scorpiones): conserved". Bull. Zool. Nomen., 43 (2): 144-145.

-Anonymous, 1988. " Keeping exotics: scorpions". Exotic Entomol. Group Newsl.: 1-2.

-Anonymous, 1990. " Gefahr durch Skorpionstiche bei Tropenreisen". Naturw. Rundschau, 43 (2): 69.

-Anonymous, 1990. " Araignées et scorpions de l'Ouest de la France: catalogue et cartographie provisoire des espèces". Bull. Soc. Sci. Bretagne, 61, n° hors série: 1p.

-Anonymous, 1991. " Scorpion stings". Nursing RSA Verpleging, 6 (8): 1.

-Anonymous, 1991. " Ladybirds & lobsters, scorpions & centipedes ....... Introducting the arthropods". Nat. Hist. Mus. Pub., London, 108pp.

-Anonymous, 1992. " Scorpions in a cold climate". New Scientist, 16/5/1992: 15.

-Anonymous,1992. " Buthus vittatus , 1821(currently Centruroides vittatus), Centrurus hentzi Banks, 1904 (currently Centruroides hentzi ) and Buthus vittatus Guérin Méneville, (1838) (currently Bothriurus vittatus ) (Arachnida, Scorpionida): specific names conserved". Bull. Zool. Nomen. 49 (2): 163-164.

-Anonymous, 1992. " Scorpions in a cold climate". New Sci., 134: 25.

-Anonymous, 1993. " Fiche pédagogique (DB36): Le scorpion languedocien". 2pp. APBG Biologie-Géologie, 4.

-Anonymous, 1994. " Archivos Servicio de Toxicologia". Hosp. L. Manrique Terrero, Caracas 1990-1993.

-Anonymous, 1994. " Analyses of proposals to amend the CITES appendices. Inclusion of Emperor Scorpions Pandinus dictator, P. gambiensis and P. imperator in appendix II. Ghana." I.U.C.N., Doc. 9. 47. n° 63-65: 186-188.

*-Anonymous, 1994. " Tarantulas and Scorpions". Rep. Amphib. Mag., July/Aug 1994. pp?

-Anonymous, 1995. " De grottenfauna van Bulgarije". Atalanta: 29-37.

-Anonymous, 1995. " Les Araignées et les Scorpions". Notre Monde, 11: 99-102.

-Anonymous, 1995. " Scorpions: une protéine à l'assaut des bactéries". Sciences et Avenir, juin 1995: 54-55.

-Anonymous, 1995. " Common & scientific names of arachnids". Forum Am. Tarant. Soc., 4 (4): 138-140.

-Anonymous, 1996. " Diplocentrus mexicanus Peters, 1861 (Arachnida, Scorpiones): rediscovered holotype confirmed as the name-bearing type". Bull. Zool. Nomen., 53 (3): 207.

-Anonymous, 1998. " Prédateurs. l'Encyclopédie des grands chasseurs du monde animal. Le scorpion". Ed. Time Life, 23pp.

*-Anonymous, 1998. " Is it time for a change? An introduction to Arachnocultur: Scorpions". Reptile & Amphibian Mag., 54: ?

-Anonymous, 1998. " 289. Scorpions. Treatment". Section 23. Poisoning; venomous bites ans stings. Merck Index.

-Anonymous, 1998. " Les venins qui nous soignent". Sci. Illustrée, 9: 74-77.

*-Anonymous, s.d. " Scorpions, spiders and other arthropods of minor public health importance and their control". Public Health Service, Centers for Desease Control, and Prevention, Atlanta, GA.

________________

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   63

Добавить в свой блог или на сайт

Похожие:

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconExtrait du travail de fin d’étude de Gwennaëlle Horlait, 2012
«realia» vient du latin (de realia, les «choses réelles») et désigne une unité lexicale qui renvoie à un objet, un phénomène, un...

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconUne nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) icon1 L’univers, la création
«La pluie, le sol, les choses du ciel» ou «le ciel, la terre, et l’eau» ou une expression descriptive comme «tout ce qui est visible»...

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconIntroduction I qu'est ce qui rend une maison écologique ? 1 Les avantages Avantages économiques

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) icon«Picard» et «Picardie», espace linguistique et structures sociopolitiques1
«une telle indécision, une telle confusion […] pourraient n’avoir qu’une explication : la Picardie n’existe pas»3

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconV1 / 30 septembre 2010 4 janvier 2011
«Un petit truand, prisonnier de sa poisse, trouve l’homme providentiel et va l’entraîner dans une affaire risquée qui devrait faire...

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconColin Hines Auteur, Localisation a global manifesto
«La réforme monétaire – Bientôt une réalité !» vient enrichir un débat qui reste malheureusement encore trop mal interprété : celui...

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconColloque, qui ne peut être qu’imaginaire
«entrées», dont j’ai maladroitement restitué quelques «sorties», après beaucoup d’erreurs qui, elles, sont bien miennes

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconAvant-propos
«fusion des peuples» qui hante les Mémoires de Jean Monnet et qui devait accompagner le lent et laborieux tissage des solidarités...

Exhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette) iconSommaire
«transducteur», qui convertit l'action d’un stimulus externe à détecter en mouvement mécanique et un dispositif de lecture qui contrôle...


Разместите кнопку на своём сайте:
lib.convdocs.org


База данных защищена авторским правом ©lib.convdocs.org 2012
обратиться к администрации
lib.convdocs.org
Главная страница