Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où




Скачать 464.31 Kb.
НазваниеUne nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où
страница8/9
Дата конвертации12.05.2013
Размер464.31 Kb.
ТипДокументы
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Lundi 8 avril - 14 h 30

Mardi 9 avril - 10 h - 14 h 30


Salle François Mitterrand - Lorgues


Théâtre création

Vendredi 12 avril – 20 h 30

Le Voyageur sans bagage

De Jean Anouilh

Adaptation et mise en scène Gwendoline Hamon et Alain Fromager

Avec Frédéric Diefenthal (Gaston), Catherine Jacob (la Duchesse), Geneviève Casile (Mme Renaud) Urbain Cancelier (Maître d'hôtel), Thomas Chabrol (Georges), Florence Darel (Valentine) (distribution en cours).

Gilles Tachet scénographie

Jacques Rouveyrollis lumières


L’une des pièces majeures de Jean Anouilh, mise en scène par sa propre petite-fille, Gwendoline Hamon, et interprétée par Frédéric Diefenthal, Catherine Jacob, Geneviève Casile…


A la suite d’une blessure de guerre, Gaston est amnésique depuis 18 ans. Il n’a plus aucun souvenir de son passé, sa famille ou d’un quelconque événement. Il est cependant réclamé par plusieurs familles, qui pensent reconnaître en lui un fils, un neveu… d’autant que l’amnésique est riche !


C’est notamment le cas de la famille Renaud. Et d’ailleurs, de nombreux éléments semblent indiquer que Gaston est bien leur fils.

Mais ce que Gaston découvre est édifiant : le fils disparu a un passé sombre, c’était un personnage cynique, violent, sans scrupule. Gaston ne se reconnaît pas dans ce portrait…


Une preuve déterminante doit être apportée. S’il est ce fils, Gaston doit-il assumer ce passé, ce personnage détestable ? Peut-il rejeter cette première existence et reprendre sa vie nouvelle ?


Les thèmes de la filiation, de la responsabilité, du passé, sont transcendés par le verbe exceptionnel de Jean Anouilh. Il dessine des personnages puissants, complexes, aussi aimables que redoutables. Sur le ton feutré de la comédie, l’auteur donne à voir l’âme humaine dans toutes ses dimensions.


Musique/Jonglage

Mardi 30 avril – 20 h 30

Bach en Balles

Spectacle présenté avec la collaboration du Festival « Play Bach » de Draguignan

Jonglerie musicale autour des Suites pour luth de Bach

Auteurs-interprètes : Vincent de Lavenère, artiste jongleur et Eric Bellocq, luthiste


Scénographie Bruno de Lavenère

Création lumière Eric Fassa

Régie générale Laurent Maza

Photos Philippe Cibille

Cie Chant de Balles - Vincent de Lavenère


Un jongleur de sons, Vincent de Lavenère, et un musicien de balles, Eric Bellocq, se retrouvent pour emprunter ensemble les sentiers rarement foulés des Suites pour luth de Bach. Une invitation toutes en balles filantes et notes pures pour poursuivre ce compagnonnage !

Avec quelques doigts subtils, qui dansent sur un simple luth, avec quelques balles en étoiles filantes, Eric et Vincent, les deux compères joueurs et complices, nous entraînent sur le chemin de la danse céleste.

Les doigts du luthiste deviendront les personnages d’une histoire sans mot, les balles du jongleur se transformeront en notes de musique écrites sous les yeux des spectateurs. Les artistes virtuoses, au-delà d’un duo exceptionnel nous font découvrir l’Harmonie ! Un hommage au grand compositeur Jean-Sébastien Bach !

Une invitation à écouter les balles virevolter et à regarder les notes sonner.

Eric Bellocq est luthiste issu de l’Emble baroque « les Arts florissants » et Vincent de Lavenère est jongleur. Leur premier spectacle le « Chant des Balles » avait illuminé le monde du cirque et initiait à la jonglerie musicale.


La compagnie Chant de Balles est conventionnée par

La DRAC Ile-de-France et le Conseil Général de l’Essonne. Elle est compagnie associée à l’Espace Marcel Carné de Saint-Michel-sur-Orge (91)."

Le spectacle est co-produit par

Cie Chant de Balles, Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux, Amuz - Centre de Musique ancienne à Anvers (Belgique), Espace Marcel Carné - St Michel sur Orge.

Avec le soutien du

Théâtre de la Commune - CDN d’Aubervilliers, du Théâtre A Châtillon et de l’aide à la création cirque du Ministère de la Culture – DGCA."


Mai


Théâtre

Vendredi 3 mai – 20 h 30 • création

Ali Baba

Tiré des contes des Mille et Une Nuits

Adaptation d’Elias Sanbar et Macha Makeïeff

Mise en scène décor et costumes Macha Makeïeff

Lumières Dominique Bruguière

Assistant à la mise en scène Pierre-Emmanuel Rousseau

Réalisateur films Simon Wallon

Coiffure et maquillage Cécile Kretschmar

Assistante aux costumes Claudine Crauland (distribution en cours)

Avec Atmen Kelif, Philippe Borecek, Romuald Bruneau, Braulio do Nascimento Bandeira, Aïssa Mallouk, Canaan Marguerite, Thomas Morris, Aurélien Mussard (distribution en cours)


Macha Makeïeff aime les causes perdues et les images obsolètes qui ont nourri une grande partie de son travail avec Jérôme Deschamps.

Rêveuse invétérée, Macha Makeïeff met aujourd’hui les voiles sur un Orient fantasmé, sensuel et énigmatique. Des Mille et Une Nuits, elle a adapté l’épisode le plus singulier avec l’historien et essayiste Elias Sanbar. De la fable cruelle, comique et fantastique, Macha Makeïeff tire une fantaisie truculente et poétique. Avec sa troupe d’équilibristes et de poètes-musiciens, Macha Makeïeff s’approprie la magie et la poésie surannée de ce livre pour petits et grands, dont les héros grandioses et ridicules sont prêts à tout pour (re)mettre la main sur un gigantesque butin.

Eloge de la liberté et du plaisir dans une suite de rebondissements, entre souk et caverne …

Nous faisons le choix de la pure fantaisie pour dire des choses graves, et en résonnance avec le monde d’aujourd’hui. Un monde sans partage, un monde scindé, un monde que nous voudrions ré-enchanter. Re-découvrir des cavernes, ce refuge du regard.

Notre parti pris : la réjouissance, pour dire l’Orient imaginaire et la figure étrangère, figure du partant, de l’errant, de celui qui espère dans la fin du voyage.

Le plaisir de conter pour conter, pour repousser l’aube.

Nous cherchons un théâtre épique, c'est-à-dire un théâtre d’histoires, un théâtre qui nous raconte à nous-mêmes notre histoire, avec insolence, cruauté, et les vertus du rire.

Les histoires, nous sommes allés les chercher ailleurs. « Ali Baba » est le programme de notre épopée.

Macha Makeïeff


Création

13 mars 2013, Théâtre national de Marseille La Criée, dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture

Production

Théâtre national de Marseille La Criée. Coproduction : Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ; Théâtre Anne de Bretagne - Vannes ; Théâtre Liberté - Toulon.


Théâtre/Arts plastiques/Danse création

Lundi 6 mai – 20 h 30

Level 4 no elevator

Mise en scène Nicolas Geny

Jeu Sophie Mangin

Texte, dramaturgie Laura Tirandaz

Scénographie Chaab Mahmoud, Serge Meyer, Raphaël Mognetti, Erick Priano

Univers sonore Eric Marque

Régie générale Erick priano

Compagnie de L’Imprimerie (Cie régionale)


La journée d’une femme, quelques heures d’une vie, comme arrachées à son journal intime. Sa disparition. Mystérieuse. Symbolique ? Réelle ?

Une journée répétée quatre fois, dans des mises en scène et scénographies différentes. Les arts plastiques, la danse, la vidéo et l’image numérique interrogent la densité complexe d’une intimité qui, normée par le monde quotidien qui l’entoure, prend chaque fois un jour nouveau.

Comment un extrait d’existence est-il rythmé par le mouvement entre intérieur (intimité, secrets, passages de pensées, isolement) et extérieur (événements historiques, politiques, médiatiques) ?

Telle Cendrillon, il est question de la vie intime d’un personnage confronté au passage d’un monde à l’autre, d’un état à un autre, et de sa résistance à ces changements profonds.

Une pièce qui nous parle aussi du théâtre, combien de temps dure l’enchantement : le temps du bal, où se prolonge t-il après la rencontre ? Est-ce que, comme le formule Gaston Bachelard, « le spectacle extérieur vient aider à déplier une grandeur intime » ? Peut-on découvrir dans ces plis les espaces propices à réinventer nos dramaturgies personnelles ?


Partenaire de longue date de Théâtres en Dracénie, Nicolas Gény, acteur et metteur en scène, est connu du public dracénois pour ses apéritifs littéraires et comme intervenant dans le cadre de l’enseignement, spécialité théâtre, au Lycée Jean Moulin de Draguignan. Théâtres en Dracénie l’accueillera la saison prochaine pour la création de ce spectacle lors de deux résidences à l’occasion desquelles il partagera cette expérience avec des élèves de lycées et collèges.


Le projet est soutenu par

CG 84, théâtre des halles (cie A. Timar )


Danse

Mercredi 15 mai – 20 h 30

Ce que j’appelle oubli création

D’après le texte de Laurent Mauvignier, Ce que j’appelle oubli (Éditions de Minuit)

Chorégraphie / Mise en scène Angelin Preljocaj

Musique 79D

Scénographie et costumes Angelin Preljocaj

Création lumières Cécile Giovansili-Vissière

Narrateur Laurent Cazanave

Danseurs Aurélien Charrier, Fabrizio Clemente, Baptiste Coissieu, Carlos Ferreira Da Silva, Liam Warren, Nicolas Zemmour

Assistant, adjoint à la direction artistique Youri Van den Bosch

Choréologue Dany Lévêque

Le Ballet Preljocaj


Pour cette nouvelle pièce, pour six danseurs et un comédien, Angelin Preljocaj a choisi de partir du texte de Laurent Mauvignier, intitulé Ce que j’appelle oubli, fiction inspirée d’un fait divers survenu dans un supermarché de Lyon. C’est l’histoire d’un jeune homme tabassé à mort par quatre vigiles pour avoir bu sur place, sans passer à la caisse, une canette de bière. Réflexion politique sur la violence sociale, le texte est aussi une empathie avec un corps victime.

Emu par l’ouvrage, le chorégraphe a décidé d’en faire une pièce. Un pari risqué qui croise la brutalité des faits, la sophistication de l’écriture et les corps savants des danseurs et de l’acteur.

« C’est une unique phrase, dit le chorégraphe, une longue phrase interminable qui imbrique le jeu des corps et la structure littéraire de façon radicale. J’ai pensé que la danse pouvait s’emparer du sujet, en mettant en perspective le récit, et en déployant une écriture chorégraphique qui lui serait spécifique ».

Angelin Preljocaj n’en est pas à son premier « essai littéraire ». En 1996, il commande à Pascal Quignard un conte, L’ Anoure, pour une coexistence avec la danse. En 2009, c’est lui-même qui se jette à corps perdu en disant et en dansant le texte de Jean Genet Le funambule.


Production Ballet Preljocaj

Coproduction Biennale de la danse de Lyon, Théâtre de la Ville (Paris), Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Le Ballet Preljocaj, Centre Chorégraphique National, est subventionné par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC PACA, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches du-Rhône, la Communauté du Pays d’Aix et la Ville d’Aix-en-Provence. Il bénéficie du soutien du Groupe Partouche - Casino Municipal d’Aix-Thermal, et de la Fondationd’entreprise Total pour le développement de ses projets ainsi que du soutien de l’Institut français - Ministère des Affaires étrangères pour certaines de ses tournées à l’étranger.


Musique

Vendredi 17 mai – 20 h 30

Lo Còr de la Plana, « Marcha ! »

Chœur occitan et percussions

Interprètes Benjamin Novarino-Giana, Sébastien Spessa, Denis Sampiéri, Rodin Kaufmann et Manuel Barthélémy

Compagnie du Lamparo


Les six garçons de Lo Còr de la Plana (prononcez « lou couar dé la plana), issus du quartier de la Plaine à Marseille perpétuent la tradition du chant occitan, accompagnés de leurs mains, de leurs pieds et de percussions (bendirs et tamburello). Défenseurs d’un héritage haut en couleurs, ils font bien plus que le transmettre, ils le triturent dans tous les sens pour en tirer la quintessence d’une culture terriblement moderne et lui redonnent un nouveau souffle.

Le collectif, mené par Manu Théron, respire la puissance, de celle que l’on maîtrise, avec une énergie et un sens du rythme naturel, comme en atteste leur répertoire (chansons traditionnelles provençales, chants religieux et populaires, créations du groupe). Ici, la langue occitane se déchaîne dans des joutes verbales vives, très vives et rugueuses, très rugueuses où la fièvre monte et le c(h)œur s’emballe. Lo Còr de la Plana fanfaronne alors avec les bras, bat des pieds et des mains jouant cette musique occitane comme autant d’explosions de sons et de joie, le groove toujours bien accroché aux compositions polyphoniques. On y décèle une formidable envie d’en découdre avec la notion de musique vocale mais également la ferme intention de faire bouger les foules. La tchatche se calme parfois et laisse place alors à des harmonies remarquables de fragilité et de sensibilité.

« On est dans quelque chose de complètement différent de l’énergie musicale conventionnelle, et c’est pour ça qu’on intrigue ».


La Compagnie du Lamparo fondée en 2003, se donne pour mission de fédérer diverses activités liées à la culture occitane à Marseille.

La compagnie du Lamparo est une compagnie musicale conventionnée par

La DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil Général 13 et soutenue par le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et la ville de Marseille.


{ autour des spectacles }

octobre - novembre - décembre


{ SALON DE MUSIQUE } Evénement !

Autour du spectacle “Une nuit balinaise”

Autour d’un ensemble instrumental unique en France, Michel Dahan musicien de l’ensemble ‘‘Les musiques de l’ébène’’ vous invite à une expérience exceptionnelle : une initiation ludique et participative aux instruments du gamelan balinais !

Samedi 6 octobre à 14 h 30 et à 16 h 30 • rue de la République - entrée libre


{ STAGES & MASTERCLASS }

Le temps d’un week-end, venez partager une aventure approfondie avec un artiste par le biais de la pratique artistique. Inscriptions au 04 94 50 59 59.


• Stage de pratique théâtrale autour du spectacle “J’aurais voulu être égyptien” Avec Abbés Zahmani, comédien du spectacle.

Samedi 17 novembre de 15 h à 19 h et dimanche 18 novembre de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h • salle Lily Pons, au théâtre • stage pour adultes/niveau intermédiaire • 20 € et 16 € pour les détenteurs de la carte Libre saison.


• Stage de danse contemporaine autour du spectacle “Brilliant Corners”

Avec Rindra Rasoaveloson, interprète du spectacle.

Samedi 24 et dimanche 25 novembre de 14 h à 18 h • salle Lily Pons, au théâtre • tous niveaux • 16 € et 12 € pour les détenteurs de la carte Libre saison.


• Masterclass de danse autour du spectacle “Peau d’Âne”

Avec un interprète du spectacle.

Dimanche 9 décembre de 14 h à 18 h • à l’Ecole de danse Nathalie Galusi • stage pour adolescents/niveau intermédiaire • 10 € et 8 € pour les détenteurs de la carte Libre saison.

1   2   3   4   5   6   7   8   9

Похожие:

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconExtrait du travail de fin d’étude de Gwennaëlle Horlait, 2012
«realia» vient du latin (de realia, les «choses réelles») et désigne une unité lexicale qui renvoie à un objet, un phénomène, un...

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconLa pensée critique comme dissolvant de la doxa
«Raisons d’agir» et collaborateur régulier du Monde Diplomatique. IL achève actuellement une anthologie des travaux de Marcel Mauss...

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où icon«Picard» et «Picardie», espace linguistique et structures sociopolitiques1
«une telle indécision, une telle confusion […] pourraient n’avoir qu’une explication : la Picardie n’existe pas»3

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconIl y a de nombreuses années, nous intéressant aux théories anarchistes, nous lisions le «Que-sais-je ?» consacré par Henry Arvon à
«exclus», quelle que soit la nature de cette exclusion, au sort des esclaves antiques. Comme eux, ils sont condamnés à une vie sur...

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconExhaustif: qui épuise une matière, un sujet (Dictionnaire Hachette)

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où icon1 L’univers, la création
«La pluie, le sol, les choses du ciel» ou «le ciel, la terre, et l’eau» ou une expression descriptive comme «tout ce qui est visible»...

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconIntroduction I qu'est ce qui rend une maison écologique ? 1 Les avantages Avantages économiques

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconL'hébreu est l'une des langues les plus anciennes du monde. Les plus anciens documents écrits datent du premier millénaire avant notre ère. IL présente trois

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconFrancis Manzano État et usages de l’occitan au languedoc1
...

Une nouvelle saison va commencer, avec la joie de se retrouver ! Ce sera une saison vivante, vibrante et foisonnante, ouverte sur le monde qui nous entoure, où iconNous sommes aujourd'hui 6,1 milliards sur terre. Nous serons 12 milliards à la fin du siècle. 20% des terriens consumment 80% des ressources. Si nous vivions tous selon


Разместите кнопку на своём сайте:
lib.convdocs.org


База данных защищена авторским правом ©lib.convdocs.org 2012
обратиться к администрации
lib.convdocs.org
Главная страница